accueil forum spécialités critiques entrevues événements les-meilleurs liens galerie qui_sommes-nous
foire aux questions qu'est-ce que le code UBB ?
 
Nouveau sur ce forum ? Cliquez ici


UBBFriend: Email This Page to Someone!
  criticaldance.com ballet and modern dance forum
  Danser en francais
  Merce Cunningham

Post New Topic  Post A Reply
profile | register | preferences | faq | search

next newest topic | next oldest topic
Author Topic:   Merce Cunningham
Marie
Moderator
posted September 26, 2001 07:31     Click Here to See the Profile for Marie   Click Here to Email Marie     Edit/Delete Message

Aline Apostolska - La Presse, 09.26.01:

quote:
Une danse pour un monde nouveau

Merce Cunningham, figure majeure de l’histoire de la danse contemporaine depuis plus de 50 ans, revient au Festival international de nouvelle danse de Montréal, qu’il avait d’ailleurs contribué à lancer en 1985. Il souligne cet anniversaire en présentant deux pièces qui en elles-mêmes constituent une sorte de résumé de son écriture chorégraphique abstraite, caractérisée par la séparation entre danse et musique, la juxtaposition de mouvements sans lien apparent, la projection d’images et l’absence de costumes.


pour en savoir plus

Site web: Cunningham Dance Foundation (en anglais)

Profil FIND

Biped et Summerspace

extrait vidéo 56k
extrait vidéo DSL

[This message has been edited by Marie (edited June 01, 2002).]

IP: Logged

Marie
Moderator
posted November 07, 2001 07:05     Click Here to See the Profile for Marie   Click Here to Email Marie     Edit/Delete Message
AFP - Le Monde, 07.11.01:
quote:
Merce Cunningham, l'éternel créateur, au festival d'automne

Il a révolutionné la danse contemporaine dans les années cinquante, mais, à 82 ans, Merce Cunningham fait toujours souffler un esprit novateur sur la scène, comme le démontrent ses dernières créations présentées au Théâtre de la Ville, pour le Festival d'automne (jusqu'au 17 novembre).


more...

IP: Logged

Marie
Moderator
posted November 08, 2001 07:26     Click Here to See the Profile for Marie   Click Here to Email Marie     Edit/Delete Message
Dominique Frétard - Le Monde, 11.08.01:
quote:
L'influence persistante d'un génie de la danse, Merce Cunningham

Comment le "monument" Cunningham - à la fois son œuvre, immense, sa technique, sa vie - influence-t-il les chorégraphes qui travaillent en France, notamment les nouveaux venus ? Premier étonnement : parler de Cunningham déclenche spontanément des réponses qui renvoient à l'enseignement plus qu'à l'œuvre ! Une sorte d'inconscient collectif à travers lequel le corps se délivre de son trouble.


pour en savoir plus

IP: Logged

Marie
Moderator
posted November 09, 2001 09:14     Click Here to See the Profile for Marie   Click Here to Email Marie     Edit/Delete Message
Dominique Frétard - Le Monde, 11.09.01:
quote:
Bénédicte Pesle, ambassadrice et convertie de la première heure

"arrangez cela pour que ça n'ait pas l'air trop... enfin, vous me comprenez !", dit Bénédicte Pesle en nous raccompagnant à la porte du jardin. Parler de soi ne va pas de soi pour cette fervente dont le nom est à jamais lié à l'histoire de Merce Cunningham. Quand elle le découvre en 1951, alors qu'elle est étudiante à New York, elle n'a de cesse de le faire connaître en France. Une sorte de sacerdoce artistique soutenu par une amitié indestructible.


pour en savoir plus

IP: Logged

Cathy
Moderator
posted November 16, 2001 04:38     Click Here to See the Profile for Cathy   Click Here to Email Cathy     Edit/Delete Message
Ashley Chen, interprète de la Compagnie Cunningham
Urbuz.com

quote:

Urbuz : Quel est votre parcours ?
Ashley Chen : J'ai 22 ans et suis originaire de Normandie. J'ai fait mes études en danse au CNSMD* jusqu'en 1999. J'y ai étudié la technique Cunningham, puis en novembre 99 j'ai passé et réussi l'audition de la Cie à Paris. Une chance exceptionnelle qui ne se refuse pas. Depuis, je suis installé à New York.

Interview

IP: Logged

Emie
Member
posted November 19, 2001 02:58     Click Here to See the Profile for Emie   Click Here to Email Emie     Edit/Delete Message
Cunnigham: RAIN FOREST ET BIPED? 2ND PROGRAMME

Bonjour tout le monde, j'ai assisté à la dernière du second porgramme de Merce Cunnigingham au théâtre de la ville, le samedi 17 novembre.
Je n'avais jamais vu d'oeuvres de ce chorégraphe.
RAIN FOREST (1968) est une oeuvre qui correspond bien à son époque, mais qui 33 ans après a vieilli. La recherche sur le mouvement, la chorégraphie dissociée entre les danseurs gênent un peu l'oeil aujourd'hui.
On se retrouve face à un groupe de danseurs dont on ne comprend pas l'intention scénique. Quelques mouvements nous font brièvement penser à des animaux, mais rien ne se regroupe, n'est réellement signifiant. Il faut se remmettre dans le contexte artistique de l'époque, mais c'est un petit peu lassant à la fin.
Pour BIPED (2000), la lecture est plastiquement plus belle et lisible. Cependant, utiliser comme décor la projection virtuelle des danseurs ne fonctionne pas encore. C'est beau et zen. Mais il n'y a aucune interaction entre l'image virtuelle et le corps physique des danseurs sur scène. Chacun évolue dans son coin. On peut se dire que cela est la tentative d'une chorégrpahie "parallèle" entre le vrai corps et le corps virtuelle, mais ces images de synthèse sont trop esquissées et leurs apparitions sont trop épisodiques pour que cette supposition soit crédible. On n'arive même pas à deviner si les corps virtuels projetés ont été enregistrés ou sont créés à partir des danseurs présents sur scène.
De plus l'image virtuelle projetée est trop imposante par rapport à la danse exécutée sur scène, ce qui fait qu'on ne regarde que l'image virtuelle, oubliant de regarder les danseurs physiquements présents.
Et il est dommage de constater les différences de niveau en tre les danseurs: les mouvements de groupe ne sont pas exécutés ensemble; certaines jambes tremblentou peinent à se lever; les sauts, les arabesques, les jetés ne sont pas exécutés de la même façon dans les PDD ou les pDT ou le sensembles. Ce qui est visuellement gênant.
En conclusion: corps physiques et corps virtuels sont 2 choses mises côte à côte. Ce qui est intéressant c'est de constater ce que l'on peut faire avec un ordinateur. Beaucoup de chorégraphes vont se lancer sur cette voie ouverte par Cunningham.
mais il y a encore du travail
A plus
Emie

IP: Logged

Pascale
Member
posted November 19, 2001 07:16     Click Here to See the Profile for Pascale   Click Here to Email Pascale     Edit/Delete Message
Chère Emie,

Je découvre ton message concernant Cunnigham. Je t'envoie une réponse rapide que j'ai l'intention de développer dans un article plus long très bientôt. J'ai assité aux 2 programmes (le 10 et le 16) et comme tu le précises si bien,le moment du spectacle est important.
J'ai aussi remarqué dans le 2e programme que les danseurs étaient physiquement très éprouvés. Ils étaient à Paris depuis le 03.11 et jusqu'à la dernière du 17.11, une certaine accumulation de fatigue, et peut être un manque de récupération est sans doute la cause de ces quelques déséquilibres et désynchronisations que nous avons repérés. Les pièces présentées étaient assez physiques (sautillés, appuis sur une jambe...)et tout cela a tendance à durcir les muscles et à rendre la motricité plus "raide" si je peux dire.
J'ai beaucoup apprécié "Waystation" et la qualité de légèreté des liens aux oeuvres plastiques, l'atmosphère de la pièce et surtout la qualité gestuelle des interprètes.
"Interscape" était aussi révélateur du grand intérêt de Cunningham pour les arts plastiques et les particularités des séquences de mouvements très fortes. Grâce au logiciel avec lequel il travaille, M. Cunningham explore vraiment toutes les possibilités offertes par le corps, par les membres, par l'anatomie et une infime variation d'angle de bras ou de tête se perçoit de manière démultipliée chez le spectateur. C'est ce qui fait sa magie.
Je suis d'accord avec toi pour "Rain forest", qui en comparaison avec les nouvelles pièces, semble avoir vieilli, mais je trouve qu'il est intéressant aussi de se replonger dans le Cunningham des années 60.70. (de temps en temps seulement...) De plus, je n'avais jamais vu cette pièce en spectacle.
"Biped" m'a parue comme une féérie dans le sens où les corps évoluant sur le voile placé devant les interprètes apparaissant parfois comme un écho. Mais je ne dirais pas que ces corps sont si virtuels que ça puisqu'ils sont issus des captations réalisées à partir des danseurs, et ce quelle que soit l'apparence des silhouettes de ces séquences (silhouettes réalisées en lignes continues ou par des suites de points..). Mais chacun peut avoir une perception différente et c'est ce qui fait la force et la richesse de ce travail.

A très bientôt et merci pour tes impressions.

IP: Logged

Emie
Member
posted November 19, 2001 07:36     Click Here to See the Profile for Emie   Click Here to Email Emie     Edit/Delete Message
merci pascale pour ta réponse. J'apprécie d' avoir plusieurs avis sur un spectacle que ceux ci diffère un peu. C'est toujours ce qu'il y a de plus intéressant car les réflexions des uns nourissent celles des autres.
Je n'ai malheureusement pas vu le 1er prgoramme. Cela tenait du parcours du combattant d'obtenir des places pour ces programmes. Tout le monde voulait y assister ce qui prouve la grande notoriété de Cunningham.
j'ai beaucoup de mal a me plonger dans les oeuvres chorégraphiques du passé. j'essayerai toujours car la danse n'a pas évolué en 10 ans! Si je compare au cinéma, je dirais que j'ai plus de mal avec les chorégraphies plus anciennes qu'avec les films des décennies passées car je trouve que la danse a évolué de façon plus radicale dans les thèmes, les recherches et le rôle des danseurs. Les années 60 - 70 ont été asez réactionnaires dans beaucoup de domaine artistique.
bon je m'arrête là, je ne vais pas pseudo-philosopher!
J'irai voir d'autres choses de Cunningham.
A bientôt
Emie

IP: Logged

All times are PT (US)

next newest topic | next oldest topic

Administrative Options: Close Topic | Archive/Move | Delete Topic
Post New Topic  Post A Reply
Hop to:

Contact Us | home

Powered by: Ultimate Bulletin Board, Version 5.39c
© Infopop Corporation (formerly Madrona Park, Inc.), 1998 - 1999.