home
forum
magazine
features
reviews
interviews
events
links
gallery
whoweare
search

Saburo Teshigawara

'Bones in Pages'

par Haruyo Yokota

21 Novembre 2003, Paris


Dans un style proche du ballet créé pour l'Opéra de Paris, Saburo Teshigawara ainsi que Kei Miyata et Rihoko Sato nous offraient une merveilleuse version de "Bones in Pages", déjà dansée en 1991.

La pièce commençait par un long solo de Saburo Teshigawara assis devant une table en bord de scène sur laquelle étaient disposés des éclats de verre qui, avec la lumière, projetaient de magnifiques reflets sur le mur.
On retrouve la même perception de la danse, déjà évoquée dans Air: une sensation de légèreté, un corps attiré vers le haut avec cependant, la loi de la pesanteur qui reprend le dessus et donne au corps, une notion "lourde du poids". Ainsi, Saburo Teshigawara est arrivé à l'interpréter avec beaucoup de conviction. Accompagné de musiques assez rapides et intenses, ses mouvements étaient d'une vivacité incroyable. Son jeu de jambes, ses pieds nous ont montré un travail fabuleux: une précision et une justesse alliées ensemble qui nous donnait l'impression que son corps avait, comme origine, le sol et ne pouvait s'en défaire. C'est pourquoi, ses bras cherchaient à "se débattre" ainsi que son buste qui pouvait être à la fois ondoyant mais aussi rigoureux.

L'amas de chaussures, posé tout le long du côté cour, était une image symbolique du danseur : c'est grâce à elles que le danseur touche terre, qu'il peut évoluer dans l'espace, c'est grâce à elles qu'il peut ressentir de profondes émotions.
Deux sortes de cages vitrées nous présentaient un fauteuil coupé en deux dont les moitiés se trouvaient respectivement dans chacune des cages. Ceci pour nous faire partager un moment qui a été pétrifié à travers les années. Mais la présence d'un oiseau, en particulier un corbeau, est là pour nous rappeler que le monde avance dans la mesure où celui-ci agite ses ailes, bouge, ne reste pas en place...

Le nombre impressionnant de livres disposés sur des étagères est là pour nous démontrer la manière dont l'humain sait être attentif puis passer à l'analyse pour enfin comprendre et interpréter une idée.

Je noterai une phrase à propos du but de ce danseur et chorégraphe:
quote:

"creuser l'air pour extraire quelque chose, de rechercher dans mon esprit des choses que je n'ai pas encore éprouvées."

Tout ceci est donc minutieusement oeuvré par Saburo Teshigawara. Un travail absolument remarquable qu'il fera peut être une nouvelle fois avec le Ballet de l'Opéra de Paris ?

 

Edited by Catherine Schemm

Please join the discussion in our forum.

Archives
2003
2002
2001
2000
1999


You too can write a review. See Stuart Sweeney's helpful guide.

For information on how to get reviews e-published on Critical Dance see our guidelines.
Comment publier des textes sur la page des critiques de Critical Dance cliquez ici.

Submit press releases to press@criticaldance.com.

For information, corrections and questions, please contact admin@criticaldance.com.